CCI

Décès de Jean-Paul CHATON, ancien président de la CCI Quimper

Le Président Jean-Paul CHATON, dont le parcours consulaire s’est déroulé à la CCI de Quimper durant près d’une cinquantaine d’années vient de décéder.

Jean-Paul CHATON, ancien président de la CCI Quimper

Commerçant en articles cadeaux et sport à Pont-l’Abbé *, il en présidera l’union commerciale locale, de longues années. Nommé Membre associé en 1970, il sera élu Membre titulaire en 1975 et prendra aussitôt la responsabilité de la commission « commerce ». Après avoir conduit une liste victorieuse lors des élections de 1979, il présidera aux destinées de la CCI durant trois mandats, jusqu’en 1988.

Pendant cette période, il sera élu à la fonction de membre du Bureau de l’APCCI (assemblée permanente des CCI - aujourd’hui CCI France), en 1983 puis en 1986. A ce titre, il prendra part aux travaux d'élaboration de la Loi Royer, défendant le commerce traditionnel face au développement de la grande distribution. De 1983 à 1988, il présidera le jury national qui décerne les panonceaux « Mercure d’Or ».

Le centenaire de la CCI sera fêté en 1982, sous sa présidence. Dans ce cadre, élus et directeurs de toutes les CCI bretonnes seront réunis, à Quimper, lors des Etats Généraux du Commerce. La Cornouaille lui doit la création du Golf de l’Odet, en 1986, un équipement touristique structurant, faisant aujourd’hui encore référence. Attentif au développement de l’aéroport, sa mandature sera marquée par la bataille pour obtenir d’Air Inter l’affectation d’une caravelle au départ de l’aéroport de Pluguffan, chaque matin. C’est également lui qui inaugurera la nouvelle aérogare, en 1987. Cette même année, Penmarc'h devient la première criée de Bretagne pratiquant la vente informatisée. Enfin, auprès de Christian AVENARD -Directeur Général-, il engagera la CCI de Quimper dans le réseau Forcomex créant, dès 1988, l’école Forcomex-Ouest spécialisée sur les marchés asiatiques. Cette initiative visionnaire a été déclinée depuis par la création de l’ISUGA, cursus phare de la CCI. Homme de consensus, il connaîtra néanmoins un dossier difficile, le projet d’implantation de la centrale nucléaire de Plogoff. Il lui faudra alors concilier les contraires : en tant que responsable économique, il se devra d’être pour compte tenu de l’impact pour la filière du bâtiment, mais ce sera à contrecoeur… Conseiller technique et Président honoraire durant une dernière mandature de 2011 à 2016, Jean-Paul CHATON aura été présent à la CCI jusqu’en 2014, avant que la maladie ne l’éloigne définitivement.

A l’heure du bilan, il témoignera de son expérience consulaire par cette phrase « il était inutile d’essayer d’être celui qu’on voulait que je sois, je suis donc resté tel que j’étais ».  Il a également su rendre hommage à ceux qui l’ont accompagné par ces mots « je dois dire que j’ai bénéficié du soutien d’une très bonne équipe d’élus et de permanents, qui m’ont aidé à orienter au mieux la CCI. J’ai le sentiment d’avoir été surtout un animateur, veillant à ce qu’on se préoccupe des personnes, qu’on réponde à leurs attentes, encore plus pour les petites entreprises, les grandes ayant en leur sein des services adaptés à leurs moyens ». Quant à eux, élus et collaborateurs garderont en mémoire le souvenir d’un Président charismatique, ayant contribué de manière décisive au rayonnement économique de la Cornouaille, tout en gardant une proximité chaleureuse avec chacun d’eux.

* + Concarneau et Perros-Guirec

 

Ses obsèques se tiendront le lundi 13 novembre, à 14 h 00 en l'église St Tudy de Loctudy.